sgcp

Secrétariat général du Conseil de Paris

Au service de
la vie démocratique parisienne

Chiffres

  • 462 agents

Dépenses

  • 21 millions d’euros en fonctionnement
  • 0,06 million d’euros en investissement
  • Assurer le bon fonctionnement des séances du Conseil de Paris : ordres du jour, avis, commissions, votes, procès-verbaux, envoi au contrôle de légalité, etc.
  • Accompagner les travaux des Missions d’information et d’évaluation (MIE).
  • Assurer aux élus les moyens d’exercer leur mandat : indemnités, moyens des 37 maires adjoints et 5 groupes politiques, missions et formations des 517 élus parisiens.
  • Instruire les attributions de médailles de la Ville de Paris (534 en 2011).

FAITS MARQUANTS

Le Conseil se mobilise

  • Organisation des élections sénatoriales avec la DUCT.
  • Deux rapports de MIE : les familles monoparentales et les personnes âgées en situation de dépendance.
  • Abrogation des reversements d’écrêtement et création d’une indemnité pour les conseillers d’arrondissement délégués.
  • Enquête sur le logement des élus.

Le Conseil se met en scène

  • Bilan de mi-mandature présentant les initiatives en matière de démocratisation, dématérialisation, accessibilité et développement durable.
  • Accueil des conseillers d’arrondissement par F. Dagnaud et M. Errecart dans l’hémicycle.
  • Accueil de 4 directions (DEVE, DUCT, DPE, DILT) pour une présentation du Conseil.
  • Accueil du Conseil parisien de la jeunesse et d’un Conseil d’enfants.
  • Présentation aux Journées du patrimoine.
  • Réalisation de Des pionnières à la parité : les femmes au Conseil de Paris de 1945 à 2008. 

Le service aux usagers se renforce

  • Mise à disposition d’un déroulé de séance complet.
  • Publication immédiate des délibérations sur paris.fr.
  • Dématérialisation du Bulletin officiel des débats.
  • Parution de 6 fiches pratiques de la séance et 2 numéros de Facilitez-vous la vie avec ODS.
  • Actualisation du Mémento de rédaction des projets de délibération.
  • Nouvelle fonction export blog à partir de la retransmission vidéo.
  • Réorganisation des réservations de salles et de l’accueil des manifestations au sous-sol.
  • Nouvelle arborescence IntraParis.SGCP.

La coopération interdirections s’élargit

  • Séminaire avec la DUCT sur le changement de mandature.
  • Transfert de l’IGVP au SGCP de l’appui aux rapports MIE : création de la Mission expertise et coordination des MIE (MEEC).
  • Transfert à la DJS des coupes et médailles sportives.
  • Réunion avec la DAJ des correspondants juridiques.

La coopération intercollectivités s’organise

  • Mise en place d’un réseau des services des assemblées avec une trentaine de collectivités : échange de bonnes pratiques et questions juridiques.
  • Appui de la Mission modernisation aux projets de dématérialisation de Toulouse, Lyon, Saint-Etienne, Grand Lyon, Grand Toulouse.

Le cadre de travail s’améliore

  • Programmes de travaux avec la DPA : rénovation des salles de commission, embellissement des locaux, sécurité incendie (suites), réflexion sur la signalétique.
  • Elaboration d’un suivi des travaux réalisés dans les 450 bureaux et les espaces communs.

L’accompagnement des agents s’enrichit

  • Création avec la DUCT et la DRH d’une session d’accueil des nouveaux collaborateurs d’élus.
  • Organisation de 6 sessions Portes ouvertes entre services du SGCP.
  • Renforcement du réseau santé sécurité au travail (2 nouveaux relais).
  • Réalisation d’un document sur les femmes du SGCP.

ET DEMAIN ?

  • Organisation de nouvelles MIE.
  • Mise en œuvre des dispositions adoptées en matière de prévention des conflits d’intérêts.
  • Elaboration d’un plan de formation dédié aux interlocuteurs et partenaires du SGCP.
  • Création d’une base documentaire sur les mandats des conseillers de Paris depuis 1977.
  • Développement du module statistique du Conseil.
  • Mise à jour du Guide de l’élu-e suite aux évolutions législatives et décisions du Conseil.
  • Poursuite avec la DICOM de l’enrichissement de paris.fr.
  • Poursuite des progrès réalisés en contrôle de gestion et maîtrise des dépenses courantes.
  • Organisation d’un séminaire des cadres du SGCP.

 

2011 vue par...

Isabelle Ransac-Aulas
Adjointe de la chef du bureau des Affaires générales

Le SGCP a mis en place dès 2006 les outils d’une maîtrise des coûts appliquée à l’ensemble de ses services. Chaque cabinet d’adjoint ou groupe d’élus dispose ainsi d’une dotation annuelle de fonctionnement courant. L’année 2011 a marqué un réel renversement : l’effort collectif de vigilance, transparence et dialogue s’est traduit de façon très concrète par des économies budgétaires conséquentes. Et mon rôle relève désormais davantage du conseil que du contrôle stricto sensu. »