dpe

Direction de la Propreté et de l’Eau

Pour une ville propre

Chiffres

  • 7 805 agents

Dépenses

  • 285
 millions d’euros 
en fonctionnement
  • 17,28 
millions d’euros 
en investissement
  • Un service public pour collecter les déchets et entretenir l’espace public en intégrant les priorités définies par les mairies d’arrondissement dans le domaine de la propreté.
  • Adapter nos structures et notre fonctionnement aux défis que constituent le recyclage, le réemploi et la réduction des déchets et sensibiliser les Parisiens à ces enjeux.
  • Mettre en œuvre la politique de l’eau dans la capitale et contribuer à la gestion et à la préservation de la ressource en eau à l’échelle du bassin parisien.
  • Privilégier l’amélioration des conditions de travail et la lutte contre les accidents, une meilleure efficacité managériale et le partage de valeurs communes.

FAITS MARQUANTS

La DPE collecte et assure l'entretien de l'espace public tout en répondant à des situations d'urgence en cas de phénomène météorologique exceptionnel (salage préventif des 600 km d'axes prioritaires, périphérique, voies bus, voies sur berges, et de 20 000 points stratégiques).

La déconcentration pour un meilleur service

Au cœur de la déconcentration, la DPE a adapté ses structures et son fonctionnement afin d'assurer un meilleur service de proximité aux Parisiens, grâce à un partenariat sans cesse renforcé avec les maires d’arrondissement et leurs équipes dans le cadre du copilotage de la propreté. Les plans de propreté avec les mairies d'arrondissement forment la clé de voûte de ce partenariat. Ils se sont enrichis en 2011 des plans de viabilité hivernale et d’une action coordonnée sur les sites estivaux. L’implication des mairies dans la lutte contre les incivilités a permis une augmentation de +30 % de la verbalisation sur les trois premiers trimestres de 2011. La DPE propose une démarche innovante en direction des élus locaux dans le cadre de la politique de réduction des déchets (élaboration d’un nouveau programme de réduction des déchets concerté avec les mairies d’arrondissement, mise en place d'un programme expérimental de réduction des déchets dans le 11e, opération compostage en pied d'immeubles).

Des Parisiens bien informés

Pour sensibiliser les Parisiens aux enjeux de la propreté, la DPE informe (campagne de sensibilisation « Paris met les pollueurs à l’amende », baromètre de l’espace public), propose (enlèvement gratuit des encombrants, mise à disposition de ses déchetteries), innove (nouveau logiciel du tri disponible sur paris.fr, projet signalement en cours d’expérimentation prochainement généralisé à tout Paris, guide pour les gardiens et gardiennes d'immeubles, dépliants d'information en diverses langues étrangères, procédure d'enlèvement des épaves de vélos qui encombrent l'espace public, partenariat avec les associations, les ressourceries, Emmaüs, les régies de quartier).

Un véritable service public de l'eau

Coordonnatrice de la politique de l’eau, la DPE exerce plusieurs missions : suivi de l’opérateur public « Eau de Paris », collecte des eaux usées et des eaux pluviales à Paris en vue de leur épuration dans les usines du SIAAP, protection de Paris face au risque de crue. La récupération de la chaleur dans les égouts lui permet aujourd’hui le chauffage d’une école, avant celui de la piscine de l’Aspirant-Dunant (14e) et d’autres projets.
Au sein de la DPE, le STEA mène un nouveau projet de service privilégiant la santé et la sécurité au travail des égoutiers, l’amélioration de la qualité de service, les perspectives d’amélioration du réseau d’eau non potable et l’élaboration d’un livre bleu, véritable guide des bonnes pratiques quant à la place de l’eau dans les projets municipaux.

ET DEMAIN ?

  • Les égouts générateurs d’énergie (Hôtel de Ville, mairie du 3e, piscine de l'Aspirant-Dunant).
  • Mise en œuvre du programme local de prévention des déchets en lien avec les arrondissements.
  • Réalisation de la collecte pneumatique des déchets.
  • Généralisation du projet signalement à l’ensemble des agents municipaux.
  • Dématérialisation du courrier pour une administration exemplaire.
  • Pose d’éteignoirs sur les corbeilles de rues pour une ville plus propre.
  • Revitalisation du réseau d’eau non potable et extension de ses usages.
  • Développement de la traction électrique ou hybride pour les engins de collecte et de propreté.

2011 vue par...

Dominique Ouazana
Chef de la circonscription fonctionnelle

Cette année, nous avons renforcé le travail partenarial entre la préfecture de police et la DPP dans le cadre de la collecte des épaves de vélos abandonnées sur la voie publique. Une réflexion importante sur la réduction des déchets lors des différentes manifestations sportives ou festives a été initiée. »