dpp

Direction de la Prévention et de la Protection

Une proximité nouvelle
avec les usagers

Chiffres

  • 1 039 agents 

Dépenses

  • 20,10 millions d’euros en fonctionnement
  • 0,18 million d’euros en investissement

Recentrer nos actions sur les missions prioritaires

  • La protection des équipements municipaux, des usagers et des personnels qui y travaillent.
  • La lutte contre les incivilités.

Déconcentrer les services afin de :

  • Coller davantage aux réalités du terrain, en se concentrant sur les quartiers populaires.
  • Développer nos contacts avec les habitants qui aspirent à plus de tranquillité dans leurs quartiers.
  • Assurer une plus grande cohérence et une meilleure articulation de nos interventions en rapprochant les logiques de prévention et de sécurité.

Accroître notre visibilité et notre efficacité

  • En assurant une forte présence dissuasive dans les équipements municipaux les plus sensibles, aux heures d’affluence des usagers.
  • En renforçant et en créant de nouveaux services aux usagers.
  • En développant les patrouilles à pied et à vélo.

FAITS MARQUANTS

Un projet de réforme pour une meilleure définition des objectifs et des missions

  • Mise en place de groupes de travail thématiques qui ont formulé des propositions.
  • Concertation et écoute des agents : comité de pilotage en présence des représentants syndicaux, présentation à tous les services des grands axes de la réforme par l’élue et la directrice, réunions de « l’agenda social ».
  • Elaboration, sur la base des propositions des groupes de travail, du projet de modernisation et de réorganisation territoriale de la direction (passage au CTP de la DPP).

Des moyens adaptés à l’exercice de nos missions

  • Préparation et suivi de la 1re phase des travaux d’aménagement de la caserne Napoléon (en vue du regroupement des services de la DPP) ; transfert provisoire d’une partie des services au 100, rue Réaumur.
  • Phase de développement du projet SICPARIS (système d’information et de commandement).
  • Elaboration de statistiques « verbalisation » (logiciel de gestion des PV).

Le développement des actions

  • Lancement de nouvelles brigades vététistes et développement des patrouilles pédestres pour une présence plus visible sur le terrain au contact du public.
  • Intensification des actions de verbalisation (campagne propreté).
  • Création d’une nouvelle équipe de correspondants de nuit (Stalingrad) ; nouvelle tenue des CDN, couleur « bordeaux ».
  • Renforcement des maraudes auprès des sans-abri : une meilleure efficacité avec l’arrivée de traducteurs et de travailleurs sociaux.
  • Création de trois nouveaux postes d’intervenants sociaux en commissariat (15e, 18e, 20e).
  • Lutte contre la récidive : programme de sensibilisation et d’accompagnement des tuteurs de la Ville (accueil TIG) ; réunion d’un groupe de travail sur l’insertion professionnelle des personnes sous-main de justice.
  • Gestion du dossier « crue de la Seine » en mode projet afin de coordonner toutes les directions de la Ville.
  • Lancement de la réalisation des plans de protection contre les inondations.
  • Lancement de la procédure relative au marché transverse anti-intrusion et vidéo protection.
  • Suivi du dossier plan vidéo protection pour Paris.
  • Développement des études et audits de prévention situationnelle pour améliorer la sûreté des équipements municipaux.

ET DEMAIN ?

  • Mise en place de la nouvelle organisation de la direction appelée désormais « DPP 2012 » :
    •  Création de six circonscriptions territoriales de prévention, de protection et surveillance avec un pilotage décentralisé (création de six postes de chef de circonscription) ;
    • Création d’une MAP (Mission accompagnement et protection – scolaires, seniors, victimes) par circonscription ;
    • Accompagnement du projet « DPP 2012 » avec des formations spécifiques pour l’encadrement de proximité.
  • Transfert et installation des services centraux de la DPP à la caserne Napoléon.
  • Déploiement du nouveau réseau radio « Tétra ».
  • Poursuite du projet SICPARIS.
  • Évolution du logiciel de gestion des PV pour répondre aux nouveaux besoins.
  • Présence accrue des agents sur le terrain par du redéploiement de personnels des services spécialisés vers les circonscriptions polyvalentes.
  • Augmentation du nombre de points d’école surveillés.
  • Entrée en vigueur du marché anti-intrusion et vidéo protection.
  • Envoi au préfet de police des premiers plans de protection contre les inondations.

2011 vue par...

Pierre-Olivier Tempier
Contrôleur de sécurité, base des Poissonniers

Je me suis efforcé cette année, en développant un management empreint d’exemplarité, de fédérer et motiver l’effectif de notre base, face aux nombreuses problématiques d’un secteur passionnant comme le 18e arrondissement. Nos actions principales ont porté sur la sécurisation des équipements municipaux sensibles et la lutte contre les incivilités par une présence visible de terrain. »