dfpe

Direction des Familles et de la Petite Enfance

Au service des enfants
et de leurs familles

Chiffres

  • 7 838 agents 

Dépenses

  • 74,52 millions d’euros en fonctionnement
  • 51 millions d’euros en investissement
  • Proposer 31 500 places d’accueil avec 102 places ouvertes cette année dans les établissements municipaux et 415 dans les établissements partenariaux.
  • Améliorer et diversifier la qualité d’accueil.
  • Développer des services de proximité.
  • Assurer les consultations médicales pour plus de 53 000 enfants et effectuer la pesée de 70 000 nouveau-nés et nourrissons dans les centres de PMI.
  • Proposer 18 000 visites de puéricultrices au domicile des familles.
  • Recruter près de 1 000 professionnel(le)s.
  • Investir dans la formation professionnelle.

FAITS MARQUANTS

Début de la déconcentration

Ouverture des 3 premières CASPE (Circonscriptions des Affaires scolaires et de la Petite Enfance) dans les 20e ; 6e/14e ; 5e/13e arrondissements.

Contrat enfance et jeunesse

Le contrat qui lie la Caisse d’allocations familiales et la Ville de Paris a été renouvelé pour la période 2011-2014. Il permettra de développer des services adaptés à la diversité sociale des familles parisiennes et de poursuivre la création de nouvelles places en crèche avec une attention particulière sur la qualité des modes d’accueil : projet spécifique pour les enfants en situation de handicap, horaires adaptés, projets pédagogiques…

Amélioration du service à l’usager

  • Création de conseils de parents et de conseils d’établissements dans les 4e et 14e arrondissements. Les parents des enfants accueillis dans les crèches et jardins d’enfants municipaux votent désormais dans 13 arrondissements : les 2e, 3e, 4e, 6e, 9e, 10e, 11e, 12e, 14e, 15e, 18e, 19e et 20e. Le dispositif sera étendu à l’ensemble de Paris d’ici 2014.
  • Finalisation de 336 projets d’établissements sur 394.
  • Poursuite de la réflexion sur le schéma directeur de la PMI. Menée avec la participation des profes-sionnel(le)s, elle a permis de faire un état des lieux sur les besoins de santé de la population parisienne concernée et sur les services proposés. Elle débouchera, en 2012, sur des propositions concrètes de réorganisation et d’amélioration.

Formation et promotion professionnelle des agents

  • 589 000 euros dépensés par la DFPE.
  • 1 055 places créées en stage de « qualification professionnelle ».
  • 250 professionnel(le)s formé(e)s à « l’hygiène en cuisine » par des diététiciennes.
  • 40 agents en emplois tremplins formés.
  • 62 bourses accordées à des auxiliaires de puériculture.
  • 100 agents en cours de formation pour devenir infirmières, puéricultrices, auxiliaires de puériculture, éducateur(rice)s de jeunes enfants, cadres de santé auxquels s’ajoutent 9 agents bénéficiaires d’un CAFERUIS (Certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale).
  • 40 sessions de formation aux gestes et postures organisées pour 630 agents.
  • 430 formations d’informatique proposées.

Nouveaux équipements

  • Ouverture de 2 nouveaux établissements municipaux et 12 partenariaux.
  • Ouverture de 4 Relais Informations Familles (RIF) dans les 6e, 8e, 10e et 14e arrondissements portant à 10 le nombre de RIF créés sur Paris.

ET DEMAIN ?

  • Ouverture de 5 établissements municipaux et 13 partenariaux.
  • Refonte du règlement de fonctionnement des établissements d’accueil.
  • Elaboration d’une nouvelle convention d’objectifs avec les partenaires associatifs de la DFPE.
  • Développement de nouveaux services de proximité avec l’ouverture de 3 nouvelles CASPE dans les 18e, 19e, et 8e, 9e et 10e arrondissements.
  • Remplacement du système de gestion et d’information de la Petite Enfance.
  • Poursuite des actions de formation et de promotion professionnelle.
  • Développement de l’accueil et de l’intégration des enfants en situation de handicap dans les établissements.
  • Réorganisation des services de PMI et de la planification familiale.

2011 vue par...

Anne Lévy
Adjointe petite Enfance CASPE 6/14

La création des CASPE a fait évoluer les fonctions de chargé d’équipement et de gestionnaire des personnels en les rapprochant des établissements. Elle a créé la fonction de responsable de pôle Petite Enfance. Cela m’a permis de changer de métier : ancienne coordinatrice de la Petite Enfance, j’exerce désormais, au sein de la CASPE 6/14, la fonction d’adjointe au chef de circonscription, responsable de pôle Petite enfance. Ce pôle comprend une section ressources humaines et une section gestion des équipements.»