Mission Cinéma

Le 7e art pour tous

Chiffres

Dépenses

  • 8,70 millions d’euros en fonctionnement
  • 3,80 millions d’euros en investissement

Dans un environnement technologique marqué par la multiplication des images produites et l’explosion des modalités de diffusion, la mission Cinéma :

  • Encourage la création.
  • Développe l’attractivité de Paris en accueillant dans les meilleures conditions les cinéastes et leurs équipes tout en veillant à ce qu’ils respectent le rythme de vie des habitants.
  • Préserve l’extraordinaire diversité des lieux de diffusion cinématographique en soutenant les salles Art et Essai et indépendantes.
  • Renforce la diversité culturelle en soutenant de nombreuses associations et des festivals et favorise l’accès de tous au cinéma.
  • Assure l’éducation au cinéma et à l’image des plus jeunes.

FAITS MARQUANTS

Soutenir la création

  • Augmentation de l’aide apportée à chaque production de court-métrage (20 000 euros désormais).
  • 14 projets sélectionnés par un comité présidé par le cinéaste Bruno Podalydès. Le court-métrage Monsieur l’abbé, de Blandine Lenoir, produit avec le soutien de la Mairie de Paris, est nominé en 2011 pour le César du meilleur court-métrage et en compétition au festival de Clermont-Ferrand.

Accueillir les tournages à Paris

  • Progression de 9 % des tournages à Paris (920 tournages accueillis). Un film français sur deux se tourne à Paris.
  • Le site parisfilm.fr accompagne les professionnels français et étrangers pendant leur tournage à Paris et présente la richesse des décors parisiens ; les « parcours cinéma » guident les amoureux de Paris à travers des films emblématiques réalisés dans la capitale. En 2010, ils nous ont permis de suivre les traces de ­Serge Gainsbourg –Gainsbourg (vie héroïque) – et d’Adèle Blanc-Sec.

Soutenir les lieux de diffusion

  • Soutien à la transition numérique des salles Art et Essai et indépendantes dans le cadre d’un plan pluriannuel (2010-2014) destiné à préserver la diversité des salles parisiennes (374 écrans), 18 cinémas Art et Essai et indépendants aidés en 2010.
  • Réouverture et soutien à la rénovation de salles de cinéma Art et Essai et indépendantes : le Nouveau Latina (4e), le cinéma La Clef (5e), le Nouvel Odéon (5e), le Chaplin (15e).
  • Rééquilibrage de l’offre cinématographique dans une perspective d’aménagement du territoire :
    • Réhabilitation du Louxor (18e), futur « Palais du cinéma » doté de trois salles classées Art et Essai (10e, ouverture en 2013).
    • Construction de nouvelles salles dans des quartiers en pleine mutation : CinéLilas, multiplexe de sept salles classées Art et Essai (porte des Lilas, ouverture prévue fin 2012) et le cinéma UGC Claude-Bernard (19e, ouverture prévue à l’automne 2013).

Favoriser l’accès de tous au cinéma

  • Accompagnement de la 8e édition de Paris Cinéma qui a rassemblé 60 000 spectateurs et visiteurs autour de 350 projections et événements dans 13 lieux parisiens. Édition marquée par les présences de Woody Allen et Jane Fonda.
  • 6e édition de « Mon 1er Festival », rendez-vous pour les enfants de 2 à 12 ans dans 10 salles parisiennes, qui a attiré 20 000 spectateurs. Fréquentation en augmentation de 50 % en deux ans.
  • 320 000 spectateurs au Forum des images (1er). Lancement d’un nouveau festival avec succès, « Séries mania », entièrement consacré aux séries télévisées du monde entier.
  • Développement de l’éducation au cinéma des écoliers et collégiens parisiens (57 400 enfants concernés en 2010-2011 contre 10 000 en 2002-2003). 

Et demain ?

  • Soutenir la diffusion de courts-métrages dans les salles Art et Essai parisiennes.
  • Poursuivre l’ouverture de nouveaux lieux de tournage aux sociétés de production.
  • Développer l’attractivité économique de Paris en accueillant des studios de films d’animation et d’effets spéciaux.
  • Moderniser les outils de suivi des tournages à Paris.
  • Accompagner la transition numérique des salles de cinéma Art et Essai.
  • Conduire et suivre les travaux du Louxor.
  • Donner une dimension métropolitaine aux manifestations cinématographiques.
  • Accompagner l’accessibilité des salles de cinéma à toutes les personnes handicapées.

2010 vu par...

Michel Gomez
Délégué de la Mission cinéma

Les salles de cinéma sont en train de connaître, après la naissance des multiplexes, la plus grande mutation de leur histoire : la modification des techniques de projection. Paris est la première ville française à se doter d’un plan de soutien à la transition numérique. Pour élaborer ce plan, la Mission cinéma a articulé son action avec les dispositifs du CNC, au niveau national et réglementaire, et de la Région, au niveau local et financier. »