deve

Direction des Espaces verts
et de l’Environnement

Aider Paris à respirer

Chiffres

  • 3 902 agents

Dépenses

  • 34,90
 millions d’euros 
en fonctionnement
  • 33,22 
millions d’euros 
en investissement
  • Conduire une politique innovante de création, d’aménagement 
et de gestion des espaces verts.
  •  Étendre la place du végétal 
dans le paysage urbain pour embellir l’espace public 
et favoriser la biodiversité.
  • Améliorer la relation à l’usager et rendre les sites accessibles à tous.
  • Assurer le rayonnement 
de l’École du Breuil.
  • Développer une nouvelle offre cinéraire de qualité aux Parisiens.
  • Porter la politique de développement durable 
de la Ville.

FAITS MARQUANTS

La politique sociale

  • Livraison en 2010 de 10 locaux sociaux neufs ou rénovés.
  • Campagne de prévention des risques routiers auprès de 260 agents en partenariat avec le service technique des TAM et la GMF.

L’écologie urbaine

  • Publication du Livre Blanc de la biodiversité à Paris en octobre 2010.
  • Lancement du plan de développement de l’alimentation durable. Objectif : 30 % en 2014.
  • Actions en faveur du plan climat de Paris : mise en ligne de la thermographie des immeubles parisiens, création de l’Agence parisienne du climat, opération « Ampoules basse consommation » en faveur des parisiens les plus démunis.

La gestion environnementale des jardins et bois et des cimetières

  • Obtention en avril 2010 de la certification ISO 14 001 du bois de Vincennes.
  • Plantation de 748 arbres et de 11 820 plants forestiers dans les deux bois.
  • Création de 37 stations de microcompostage dans les jardins.
  • Expérimentation d’allées piétonnes « sans herbicides » au cimetière de Pantin.

De nouveaux espaces offerts au public

  • Jardin Serge-Gainsbourg (9 985 mètres carrés), Zac porte des Lilas (19e).
  • 10 jardins partagés Main Verte.
  • Des espaces rendus à la promenade publique dans le bois de Vincennes et le bois de Boulogne.

Les nouvelles créations pour accroître la place du végétal sur l’espace public

  • 1 485 mètres carrés de surface végétalisée sur l’espace public.
  • Six murs végétalisés.

L’accueil des usagers

  • Diffusion du nouveau règlement des jardins et des bois.
  • Réalisation de l’ensemble des audits d’accessibilité des sites aux personnes en situation de handicap.
  • Formation d’agents d’accueil et de surveillance à l’anglais dans les sites touristiques.

L’école du Breuil

  • Mise en œuvre de la première année du brevet professionnel de niveau 5 et de la licence professionnelle en partenariat avec le Muséum national d’histoire naturelle et l’université de Paris-Orsay.
  • Convention partenariale de formation continue avec le Centre national de la fonction publique territoriale.

Les événements grand public

  • Parc de Bagatelle : exposition « Regards sur la biodiversité ».
  • Saison musicale au Parc floral (Paris Jazz, Classique au vert et Pestacle) et dans tous les kiosques, de mai à septembre.
  • Fête des jardins et des bois, le dernier week-end de septembre.
  • 3es Journées parisiennes de l’énergie et du climat en octobre.
  • Exposition en plein air sur les « cimetières du monde » au Père-Lachaise.

Et demain ?

  • Créer 2,2 hectares d’espaces verts en 2011.
  • Poursuivre les travaux de dépollution de la Résidence Michelet et de consolidation des sols des Buttes Chaumont.
  • Poursuivre la création des jardins partagés.
  • Accélérer le programme de labellisation écologique des jardins.
  • Présenter au vote du Conseil de Paris le « Plan de préservation et de développement de la biodiversité », mi-2011.
  • Poursuivre le développement de la formation par apprentissage et de la formation continue.
  • Lancer le deuxième bilan carbone de l’administration et du territoire.
  • Ouvrir en 2011 l’agence parisienne du climat.
  • Mettre en service deux nouvelles applications logicielles afin d’améliorer le service funéraire aux familles.
  • Lancer la démarche QualiParis dans des espaces verts pilotes.
  • Événement 2011 : une saison consacrée aux arbres et aux bois.

 

 

2010 vu par...

Gaël Rougeux
Agence de l’écologie urbaine

Après un début de carrière dans le secteur privé à l’étranger, mon arrivée à la Ville de Paris marque un nouveau départ. Je suis impressionné par l’implication de tous les agents de la DEVE, en particulier de l’agence de l’écologie urbaine, à offrir un cadre de vie de qualité aux parisiens, présents ou à venir. Conforter la capitale en tant que métropole “durablement” désirable n’est pas une modeste ambition ! »