dasco

Direction des Affaires scolaires

De la maternelle au lycée

Chiffres

  • 8 643 agents

Dépenses

  • 197,39 millions d’euros en fonctionnement
  • 153,24 millions d’euros en investissement
  • Accueillir les élèves des écoles maternelles, élémentaires, des collèges et certains lycées, rattachés à la ville ou au Département de Paris.
  • Financer la restauration scolaire via les caisses des écoles des arrondissements ou les collèges.
  • Approvisionner les établissements en fournitures, matériel et équipement.
  • Entretenir les 660 écoles, 112 collèges, 13 lycées municipaux, trois écoles d’art et 11 centres d’information et d’orientation de la capitale.
  • Offrir des activités d’accompagnement scolaire, périscolaires et extrascolaires aux enfants et aux adolescents.
  • Proposer des cours municipaux d’adultes (CMA) à environ 30 000 auditeurs par an.

FAITS MARQUANTS

Adoption de tarifs de cantine unifiés pour tout Paris basés sur le quotient familial pour une tarification plus juste et moins onéreuse pour 65 % des familles parisiennes.

Mise en place de Facil’Familles dans tous les arrondissements, en janvier 2011 après une phase pilote dans les 6e, 10e et 13e arrondissements.

Première édition de L’Art pour grandir, un programme favorisant l’accès de tous les jeunes Parisiens aux pratiques artistiques dans les cadres scolaire et périscolaire. Cette première édition a été récompensée, le 1er décembre 2010, par le prix Territoria de bronze catégorie Culture.

Ouverture du collège Aimé-Césaire (18e).

Accueil de 26 jeunes du service civil volontaire (9 en collèges et 17 en écoles et centres de loisirs) sur des missions de médiateurs de la citoyenneté.

 Développement d’actions sur la citoyenneté, l’éducation à l’environnement et au développement durable, la lecture et l’écriture.

Meilleur accueil des enfants handicapés avec :

  • L’ouverture d’un nouveau centre de loisirs à parité à l’école élémentaire 7, avenue Maurice-d’Ocagne (14e).
  • L’accessibilité totale de trois nouvelles écoles (127 écoles permettant l’accueil des personnes à mobilité réduite, dont 90 totalement accessibles).
  • Le départ en classes de découvertes dans le cadre de projets pédagogiques et d’encadrement spécifique de 129 élèves de niveau élémentaire provenant de CLIS (Classe pour l’inclusion scolaire) ou d’établissements spécialisés.
  • La participation de 38 enfants handicapés à l’été 2010 aux séjours Vacances Arc-en-ciel.
  • Des cours municipaux d’adultes dispensés spécifiquement à des publics handicapés.
  • Une offre de cours municipaux d’adultes programmés dans des écoles accessibles aux handicapés moteurs.

 

Et demain ?

  • Travailler avec la DFPE à la mise en place de structures déconcentrées communes aux deux directions.
  • Réformer le mode de financement des caisses des écoles et fixer avec elles des objectifs en matière de qualité nutritionnelle.
  • Développer les résidences d’artistes en collège.
  • Favoriser l’ouverture des collèges à des activités bénéficiant aux habitants du quartier.
  • Encourager le rapprochement des écoles d’art et favoriser l’insertion professionnelle des jeunes qui en sont issus.
  • Intensifier les actions menées dans le cadre de L’Art pour grandir afin de développer l’éveil culturel et les pratiques artistiques des enfants des collèges, écoles et centres de loisirs.
  • Diversifier les projets et formations autour de l’éducation à l’environnement et au développement durable, de la citoyenneté, de la lecture et de l’écriture.
  • Développer l’offre de loisirs des adolescents et augmenter le nombre de places des séjours « vacances Arc-en-ciel ».
  • Étudier l’ouverture d’un 7e centre de loisirs à parité enfants handicapés et valides dans le 13e arrondissement.
  • Conduire des travaux d’accessibilité aux enfants handicapés dans 11 écoles.

2010 vu par...

Ambre de Lantivy
Chef de projet Facil’Familles

2010 restera l’année de l’expérimentation « Facil’Familles » dans les trois arrondissements pilotes (6e, 10e, 13e). Une année riche, parfois difficile, toujours passionnante pour relever avec l’ensemble des partenaires du projet un défi de taille : simplifier les inscriptions et lancer la facture unique des activités périscolaires. Défi globalement réussi puisque 2011 sera l’année de la généralisation. Merci à tous pour les efforts passés et à venir. »