DA

Direction des Achats

Mieux acheter pour la Ville

Chiffres

  • 163 agents (191 fin mars 2011)

Dépenses

  • 0,55 million d’euros en fonctionnement
  • Fournir des prestations de qualité aux directions et réaliser des économies d’achats.
  • Mieux connaître les possibilités offertes par les fournisseurs en amont du lancement des marchés.
  • Saisir les possibilités de développement durable et d’insertion sociale dans nos achats.
  • Détecter les innovations technologiques qui pourraient améliorer la satisfaction des besoins.
  • Augmenter la concurrence sur les marchés.

FAITS MARQUANTS

 La consolidation de la collaboration avec les directions

  • Une relation de travail collaboratif et de confiance s’est construite entre les acheteurs et les six directions dont la DA a pris en charge les achats depuis octobre 2009. Les acheteurs deviennent des partenaires intervenant dans une équipe pluridisciplinaire.

La mise en œuvre de nouvelles techniques d’achat

  • Le travail en amont de recherche et rencontre de fournisseurs réalisé sur les principaux marchés a permis d’augmenter le nombre d’offres reçues par marché et l’adéquation des prestations aux besoins grâce à une meil­leure connaissance des ­possibilités offertes.
  • La réalisation de bilans de marchés sur des marchés à forts enjeux a permis de mener une réflexion approfondie avec les directions sur la définition des besoins et d’améliorer la qualité des prestations dans le cadre des nouveaux marchés.

La seconde phase de constitution de la direction marque une nouvelle étape

  • Depuis octobre 2010, la prise en charge des achats de la DSTI, DAC, DJS, DVD, DEVE, du centre ressources marchés de la DAJ et de 10 opérations de la SLA 12 a marqué une nouvelle étape pour la DA avec la prise en charge pour la première fois des achats de travaux. Le volume d’activité et les effectifs de la direction ont ainsi doublé.
  • En préparation de cette nouvelle éta­pe, la répartition des rôles entre direc­tions avait, au préalable, été mise en œuvre sur quelques marchés de travaux « tests » à divers stades d’avancement.

Une équipe plurielle

  • Afin d’accompagner les agents dans la réalisation de leurs nouvelles missions et de mettre en œuvre la politique achat de la Ville, un large plan de formation d’une moyenne de huit jours a été dispensé en 2010.
  • Un effort particulier est porté sur la professionnalisation des métiers de l’achat avec des formations spécifiques (négociations, définition de stratégie achat, relation fournisseurs…) complétées par des formations marchés publics. Des stages de qualification et des formations internes aux outils informatiques ont également été dispensés.
  • Avec la prise en charge cette année des achats de travaux, les agents qui ont rejoint la DA depuis octobre 2010 sont issus à 45 % de la filière technique et à 55 % de la filière administrative.

Le partage des bonnes pratiques

  • Un dispositif d’ateliers de retour d’expérience, animés par des agents de la direction, a été mis en place afin de créer des moments d’échange et de partage des bonnes pratiques sur différentes thématiques achats et marchés publics. 

et demain ?

  • Troisième étape de constitution avec la prise en charge des achats de travaux de bâtiments, de communication et du secteur social.
  • Arrivée de nouveaux collaborateurs.
  • SI Achats : son utilisation sera partagée par l’ensemble de la collectivité (environ 1 800 utilisateurs finaux) et permettra une gestion globalisée des processus achats et approvisionnements. Sa mise en œuvre débutera en 2011 par la conception de l’outil « sourcing » qui permettra de suivre les rencontres et contacts établis par la DA avec les fournisseurs et prospects. Elle se poursuivra par la réalisation de l’outil de programmation des achats permettant, d’une part, une gestion globale, partagée et centralisée des achats de la collectivité pour la DA, et, d’autre part, une visibilité des programmations en cours pour les directions opérationnelles bénéficiaires. Des outils d’approvisionnements seront mis en œuvre à partir de 2012.

 

 

 

 

2010 vu par...

Claire Kane
Acheteuse expert au CSP achat 5, domaine Travaux de rénovation de bâtiments

Après mon diplôme d’ingénieur en génie urbain de l’EIVP*, j’ai choisi en 2010 d’intégrer la DA, pour son caractère innovant en matière de stratégie d’achat à la Ville. Le métier d’acheteur expert travaux, varié et transversal, répond à mes attentes : il me permet d’acquérir rapidement des connaissances en marchés publics, de développer une expertise achat et aussi de pouvoir exercer et enrichir mes compétences techniques au contact des ingénieurs travaux des directions opérationnelles. »
*École des Ingénieurs de la Ville de Paris