dpmc

Délégation générale à Paris Métropole et aux Coopérations interterritoriales

Et demain… la métropole !

Chiffres

Dépenses

  • 0,56 
million d’euros 
en fonctionnement
  • Accompagner la création de liens entre les territoires qui composent l’agglomération en partageant des compétences ou des moyens pour des projets solidaires.
  • Promouvoir une culture métropolitaine grâce à des événements culturels porteurs de sens pour la métropole.
  • Affirmer Paris comme un acteur majeur de Paris Métropole.
  • Favoriser la prise en compte de la dimension métropolitaine dans les politiques publiques parisiennes.

FAITS MARQUANTS

Paris Métropole s’agrandit

  • Entrée au sein de Paris Métropole du département des Hauts-de-Seine, du Bourget et de la communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest qui compte désormais 174 membres (soit 8,6 millions d’habitants).
  • Élection d’un nouveau président : Jacques J.P. Martin, maire UMP de Nogent-sur-Marne.
  • 74 « initiatives pour la métropole », avec l’ambition de changer le regard sur le Grand Paris et de créer une dynamique à même de surmonter les barrières administratives et les égoïsmes institutionnels.

Un espace partagé ouvert sur la métropole : le réaménagement des berges de Seine

  • Accompagnement de la concertation publique des berges de Seine en métropole.
  • Un projet porteur de sens au-delà des limites de la Ville de Paris qui répond aussi à l’objectif du schéma directeur de la Région Île-de-France de faire du fleuve un élément fédérateur.

Un nouveau paysage institutionnel

  • Adoption de la loi du Grand Paris le 3 juin 2010 ; reconnaissance par la loi du rôle du Syndicat Paris Métropole et de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP) qui deviennent des instances consultatives ; création de la Société du Grand Paris ; lancement du débat public sur les projets de transports Arc Express et le Grand Huit portés respectivement par la Région Île-de-France et par l’État.
  • Adoption de la réforme des collectivités territoriales (répartition des compétences entre les différents niveaux de collectivités, élection des conseillers territoriaux en 2014) et de la réforme sur la fiscalité locale.
  • Généralisation de l’intercommunalité, en particulier dans la zone dense de l’agglomération.

Des coopérations diversifiées sur un territoire de plus en plus étendu

  • Des thématiques de coopération diversifiées : l’environnement, les questions sociales, la culture, le développement économique.
  • Diverses participations de la Ville dans la conversion du quartier des docks à Saint-Ouen, dans la mise en valeur du canal de l’Ourcq, dans l’évolution d’Achères (réalisation d’un port du Grand Paris).
  • De nouveaux outils : la Soreqa, destinée à résorber l’habitat insalubre, chargée d’actions importantes notamment à Clichy-sous-Bois.

Retrouver la façade maritime : Paris, Rouen, Le Havre

  • Dès 2009, affirmation de la nécessité du développement de l’axe majeur qu’est la Seine (modernisation des ports, développement du transport ferré à grande vitesse, valorisation d’un environnement exceptionnel pour relever les défis environnementaux, commerciaux et sociaux).
  • En 2010, projet de débat public sur le projet de ligne à grande vitesse Paris-Normandie.

Multiplier les mobilités métropolitaines

  • Développement d’alternatives pour des transports propres et renforcement de l’offre de transports en commun.
  • Mise en place de projets innovants tels Vélib’ et Autolib’, en coopération avec les villes volontaires de la métropole, au-delà du périphérique.
  • Engagement parisien en faveur du plan régional de mobilisation pour les transports pour les prolongements des lignes de métro 4, 10, 12, 13 et 14 vers les communes de banlieue.

Et demain ?

  • Être force de proposition pour que de nouveaux projets puissent se mettre en place en matière de logement, de solidarité et de gouvernance métropolitaine…
  • Intervenir dans la mise en œuvre de la loi du Grand Paris, aussi bien sur les contrats de développement territoriaux que sur le nouveau réseau de transport.
  • Poursuivre les coopérations dans des domaines variés et accompagner la mise en place institutionnelle de l’Atelier international du Grand Paris.
  • Œuvrer pour que la dimension métropolitaine des politiques publiques parisiennes devienne incontournable…

 

2010 vu par...

Marie-Laurence Monrozier-Gravaud
Chef de mission Relation avec Paris Métropole

Après l’acte 1 fondateur avec la création de Paris Métropole en 2009, 2010 a ouvert l’acte 2 de la construction métropolitaine avec les débats sur la loi du grand Paris, l’affrontement État-Région autour des réseaux de transport et enfin le dénouement autour d’un “traité de paix” qui apporte une réponse aux problèmes de transports des Franciliens. Une année qui illustre combien essentiels et délicats sont les travaux autour de la gouvernance et de l’équilibre du développement territorial. »