CASVP

Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris

Accompagner et soutenir
les Parisiens

Chiffres

  • 6 000 agents

Dépenses

  • 582,70 millions d’euros en fonctionnement
  • 32,90 millions d’euros en investissement

 

  • Poursuivre la réflexion sur les besoins des Parisiens en matière d’aide sociale pour maintenir la qualité du service rendu.
  • Faire face au défi de l’urgence sociale en restant engagé dans une démarche de développement des aides en faveur des personnes les plus précaires.
  • Parfaire, en lien avec la DASES, l’organisation du Service social départemental polyvalent et articuler les modes d’intervention entre les services sociaux polyvalents et spécialisés.

FAITS MARQUANTS

Des aides et prestations adaptées

  • Réforme des attributions des allocations exceptionnelles afin d’assurer une plus grande égalité de traitement des usagers. Élargissement du public éligible à Paris Logement Familles Monoparentales avec l’augmentation du plafond de ressources mensuelles de 1 300 euros à 1 600 euros. Montée en charge de Paris Logement qui bénéficie désormais à 4 210 usagers.
  • Diversification de l’Université permanente de Paris (28 filières, dont huit nouvelles).
  • Ouverture de cinq restaurants solidaires qui offrent le soir une restauration assise de qualité aux personnes SDF ou en très grande précarité et aux familles (700 repas servis chaque soir).

Le renforcement de l’accompagnement des personnes sans domicile fixe

  • Participation du CASVP au Service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) qui permet de centraliser les offres et les demandes d’hébergement sur Paris, de fluidifier leur attribution et de favoriser le travail en commun des acteurs du secteur de la grande exclusion.
  • Amélioration de l’accueil des SDF domiciliés à la Permanence sociale d’accueil Bastille (création d’un local dédié à leur courrier).

Une offre résidentielle pour les personnes âgées améliorée

  • Mise en chantier pour une livraison au 1er trimestre 2012 de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), Gare de Rungis (100 chambres individuelles, un centre d’accueil de jour).
  • Approbation du Comité régional de l’organisation sociale et médico-sociale (CROSMS) en avril de deux autres projets d’Ehpad, à Broussais (112 places) et Lourmel (101 places et un centre d’accueil de jour).
  • Création d’une commission plurielle d’accès aux résidences pour personnes âgées du CASVP s’appuyant sur une nouvelle procédure (500 places attribuées en moyenne chaque année).

Des outils modernisés et un patrimoine rénové pour un meilleur service public

  • Extension du suivi automatisé des délais de traitement des prestations d’aide sociale facultatives ; développement de la communication en direction des usagers.
  • Raccordement par fibre optique de 120 sites du CASVP et 40 établissements.
  • Lancement de 224 nouvelles opérations de travaux portant sur 75 établissements ; poursuite de 48 opérations portant sur 42 établissements. Modernisation et entretien des ascenseurs et chaufferies pour l’ensemble du parc.

Et demain ?

  • Poursuivre l’adaptation des aides facultatives
    • Réforme de l’allocation Ville de Paris, de l’allocation pour chute brutale de ressources.
    • Modernisation des titres de transport servis aux personnes âgées ou handicapées.
    • Mise en place d’une réflexion et d’une expérimentation sur l’accès aux droits.
  • Améliorer les services rendus aux usagers
    • Labellisation « QualiParis » des services recevant des publics.
    • Déploiement d’équipements informatiques pour les animateurs de clubs.
  • Améliorer les conditions d’accueil des résidents
    • Mise en place du « Dossier individualisé du résident » qui améliorera la traçabilité de la prise en charge des résidents en Ehpad.
    • Lancement des travaux de restructuration et d’humanisation du Centre d’hébergement d’urgence George-Sand et du Centre d’hébergement et de réinsertion sociale Poterne-des-Peupliers.
    • Programmation de travaux dans les établissements recevant du public résultant des diagnostics « accessibilité des personnes à mobilité réduite ».
    • Conventionnement à l’Aide personnalisée au logement des résidences du CASVP.

2010 vu par...

Nicolas Lefranc
Responsable du restaurant solidaire Réservoir

2010 fut pour moi une année marquante et enrichissante du fait de ma prise de fonction au sein d’un restaurant solidaire en tant que chef de cuisine qui impliquait de nombreux changements : l’adaptation de l’équipement à l’accueil d’un nouveau public en situation de précarité, l’instauration de nouvelles règles de gestion des commandes, une nouvelle équipe à former et à encadrer. »