2011 DRH 29 Fixation, pour une période transitoire de trois ans, de la nature des épreuves et du règlement de l’examen professionnel pour l’accès à la spécialité activités du multimédia du corps des techniciens des services culturels de la Commune de Paris. Mme Maïté ERRECART, rapporteure.

Précédent Suivant

 

Délibération affichée à l’Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l’Etat le 31 mars 2011.

Reçue par le représentant de l’Etat le 31 mars 2011.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil Municipal,

Vu la loi N°83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi N°84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, notamment son article 118 ;

Vu la loi N°84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’Etat, notamment son article 20 ;

Vu le décret N°85-1229 du 20 novembre 1985 modifié relatif aux conditions générales de recrutement de la fonction publique territoriale ;

Vu le décret N°94-415 du 24 mai 1994 modifié, portant dispositions statutaires relatives aux personnels des administrations parisiennes ;

Vu la délibération D.134-1° du 26 février 1996 modifiée fixant le statut particulier applicable au corps des techniciens des services culturels de la Commune de Paris ;

Vu la délibération 2010 DRH 3 des 13, 14 et 15 décembre 2010 modifiant le statut particulier applicable au corps des techniciens des services culturels de la Commune de Paris.

Vu le projet en délibération en date du 15 mars 2011, par lequel M. le Maire de Paris lui propose la fixation de la nature des épreuves et du règlement de l’examen professionnel d’accès au grade de technicien des services culturels activités du multimédia de la Commune de Paris ;

Sur le rapport présenté par Mme Maïté ERRECART au nom de la 2ème Commission,

Délibère :

Article 1 : L’examen professionnel prévu au titre de l’article 6 de la délibération 2010 DRH 03 des 13, 14 et 15 décembre 2010, pour l’accès au corps des techniciens des services culturels activités du multimédia de la Commune de Paris, est ouvert par un arrêté du Maire de Paris qui en fixe la date des épreuves.

Article 2 : Les inscriptions sont reçues à la Direction des Ressources Humaines (bureau des personnels administratifs, culturels et non titulaires) dans les conditions prévues par l’arrêté portant ouverture de l’examen.

La liste des candidat(e)s autorisé(e)s à se présenter à l’examen est arrêtée par le Maire de Paris.

Article 3 : La composition du jury est fixée par un arrêté du Maire de Paris.

Un(e) fonctionnaire de la Direction des ressources humaines en assure le secrétariat.

Un(e) représentant(e) du personnel peut assister en cette qualité, aux travaux du jury. Il (elle) ne peut participer ni aux choix des sujets des épreuves, ni à la correction des copies, ni à l’attribution des notes, ni aux délibérations du jury.

Article 4 :L’examen professionnel comporte une épreuve d’admissibilité sur dossier et une épreuve orale d’admission.

A - Epreuve d’admissibilité :

Cette épreuve se fera par sélection d’un dossier réalisé par le(la) candidat(e), comportant un curriculum vitae, une lettre de motivation ainsi qu’une présentation des réalisations effectuées dans son cadre professionnel et permettant d’apprécier les compétences de l’agent dans le domaine du multimédia.

(coefficient : 3)

B - Epreuve orale d’admission :

Présentation de 4 à 5 mn par le (la) candidat(e) de son parcours et/ou de son projet professionnel, suivie d’un entretien avec le jury permettant d’apprécier l’expérience professionnelle du candidat, ses qualités de réflexion et d’expression, ainsi que ses motivations et ses capacités à exercer les missions dévolues aux techniciens des services culturels spécialité “activités du multimédia” de la Commune de Paris.

Cet entretien sera éventuellement l’occasion de vérifier les connaissances générales du (de la) candidat(e) portant sur le cadre administratif et institutionnel de la Ville de Paris. Enfin, le jury pourra également orienter la conversation sur des questions d’actualité.

(durée : 20 minutes ; coefficient : 4)

Article 5 : Il est attribué à chacune des épreuves de l’examen professionnel, une note variant de 0 à 20.

La note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

Le nombre de points minimum exigé des candidat(e)s à l’examen professionnel pour qu’ils (elles) soient autorisé(e)s à participer à l’épreuve orale d’admission est fixé par le jury.

Nul(le) ne peut être déclaré(e) définitivement admis(e) s’il (elle) n’a obtenu un total de points fixé par le jury.

Article 6 : Le jury arrête la liste des candidat(e)s admis, classés par ordre de mérite, suivant le nombre de points obtenus par chacun d’eux.

Si plusieurs candidat(e)s réunissent le même nombre de points, la priorité est accordée à celle ou celui qui a obtenu la meilleure note à l’épreuve d’entretien avec le jury et, en cas d’égalité, à l’épreuve d’admissibilité.