100 - 2011, Vœu déposé par l’Exécutif relatif à l’attribution à M. Jafar PANAHI de la Citoyenneté d’Honneur de la Ville de Paris.

Précédent Suivant

 

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant à l’examen du vœu référencé n° 87 dans le fascicule, déposé par l’Exécutif, relatif à l’attribution de la citoyenneté d’honneur de la Ville de Paris à M. Jafar PANAHI.

Je donne la parole à M. Pierre SCHAPIRA.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Effectivement, le groupe U.M.P.P.A, par la voix de son président M. LAMOUR, avait fait la proposition que Jafar PANAHI soit citoyen d’honneur de la Ville de Paris.

Le Maire de Paris a repris publiquement cette proposition lors des vœux, au début du mois.

Cette reconnaissance, si vous l’acceptez, constituera une nouvelle pierre parisienne au combat mené par les démocrates iraniens, qu’ils soient en Iran, en France ou ailleurs.

Depuis 2009 et les élections présidentielles truquées, de nombreuses manifestations sont organisées à Paris, auxquelles quelques-uns d’entre nous avons participé de manière régulière.

En décembre dernier, j’accueillais ici à l’Hôtel de Ville une conférence sur le rôle des étudiants en Iran avec notre ami Karim LAHIDJI, président de la ligue des droits de l’homme iranienne.

Je rappelle, bien que vous l’ayez tous en mémoire, que nous avions unanimement décidé, l’année dernière, d’attribuer le titre de citoyen d’honneur à l’avocate Shirin EBADI qui avait dû quitter son pays pour sa sécurité et poursuit son combat pour la démocratie, les droits de l’homme et bien évidemment celui des femmes.

Nous avions eu le plaisir d’assister à cette remise de son titre, le 1er juin dernier, par le Maire de Paris à l’Hôtel de Ville.

La Ville a également aidé toutes les manifestations des opposants comme “Posterfortomorrow”, concours international d’affiches dont l’Iran était le thème en 2009.

Nous étions également mobilisés, le Maire de Paris en particulier, pour le blogueur et journaliste irano-canadien de 35 ans, Hossein DERAKHSHAN, considéré comme le fondateur du mouvement des blogs en Iran, arrêté à Téhéran en novembre 2008, qui était détenu à la prison d’Evin, dans la capitale iranienne, et à l’encontre duquel la peine de mort avait été requise.

Heureusement, il a été libéré en décembre dernier.

Je rappelle que c’est un Iranien, Mana NEYESTANI, qui sera le premier écrivain en l’espèce, un caricaturiste, qui bénéficiera du programme des artistes menacés grâce à l’adhésion de la Ville de Paris au réseau ICORN des villes refuges, duquel nous serons amenés à parler.

L’Iran est donc au cœur de nos préoccupations et de nos actions.

Pour finir, je précise que Jafar PANAHI est théoriquement membre du jury du festival de l’Ours de Berlin, présidé cette année par Isabella ROSSELLINI et qui s’ouvre demain.

Là-bas encore, sa chaise sera vide, nous pensons à lui et évidemment nous ferons tous en sorte qu’il puisse le plus rapidement se rendre à Paris pour recevoir avec vous ce titre de citoyen d’honneur de la Ville de Paris.

Je vous remercie.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur SCHAPIRA, pour cette présentation très complète.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de vœu déposé par l’Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de vœu est adopté à l’unanimité. (2011, V. 43).