119 - Vœu déposé par le groupe "Les Verts" demandant que le titre de Citoyenne d'Honneur de la Ville de Paris soit décerné à Mme AUNG SAN SUU KYI

PrécédentSuivant

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons au vœu référencé n° 31 dans le fascicule, déposé par les élus du groupe "Les Verts" demandant que le titre de citoyenne d'honneur soit décerné à Mme AUNG SAN SUU KYI.
C'est M. GAREL qui le présente et M. SCHAPIRA répondra. Il s'agit d'un Prix Nobel.
M. Sylvain GAREL. - Monsieur le Maire, c'est la seconde fois que les élus "Les Verts" interviennent en faveur de AUNG SAN SUU KYI puisqu'en juillet 2003, nous avions déjà fait adopter un vœu pour que M. le Maire de Paris intervienne en sa faveur, ce qu'il a d'ailleurs fait.
Si nous revenons sur cette affaire, c'est que malheureusement Mme SUU KYI est toujours l'objet de brimades de la part du Gouvernement birman qui, depuis quinze ans, fait tout ce qui est possible pour empêcher Mme SUU KYI (qui a effectivement obtenu le Prix Nobel de la Paix en 1991) et son parti politique, la Ligue nationale pour la Démocratie, de pouvoir agir politiquement comme cela devrait être possible dans tout pays démocratique. Malheureusement, la Birmanie n'est pas une démocratie, c'est une dictature militaire extrêmement répressive et très dure.
Pour la troisième fois donc, il y a plus d'un an, Mme SUU KYI a été mise en résidence surveillée et est donc privée de liberté de circulation dans son pays et encore plus à l'étranger. La Ligue nationale pour la Démocratie est elle aussi victime d'interdictions multiples pour l'empêcher d'agir, ainsi que tous les partis politiques qui sont en désaccord avec la junte birmane. C'est pour cela que la convention nationale qui devait aboutir il y a deux mois à une démocratisation du régime n'a pas du tout fonctionné, ces partis l'ayant boycottée ainsi que la plupart des grands pays européens et les Etats-Unis.
C'est pourquoi nous pensons qu'il faut maintenant aller plus loin dans notre soutien à Mme SUU KYI et à la lute pour la démocratie en Birmanie, et que nous proposons que cette femme, Prix Nobel de la Paix, devienne citoyenne d'honneur de la Ville. Cela nous a été demandé par plusieurs associations de défense des Droits de l'Homme. Il faudrait le faire maintenant car c'est très prochainement son anniversaire et un certain nombre de manifestations vont être menées dans le monde entier en faveur de la démocratie en Birmanie.
Je vous remercie, Monsieur le Maire.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci. C'est M. SCHAPIRA qui donne le point de vue de l'Exécutif sur ce vœu n° 31.
M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Je crois que Sylvain GAREL a dit l'essentiel. Sachez quand même que depuis des années nous sommes en relation avec la LND et avec le bloc démocratique qui en est l'émanation car la LND regroupe 17 partis politiques représentant les minorités nationales. Evidemment je ne fais pas un point à chaque fois que je parle avec la LND ou le bloc démocratique de nos conservations, mais votre vœu est bienvenu et je crois que nous ne pouvons qu'accepter de faire de Mme SUU KYI citoyenne d'honneur de la Ville de Paris, elle le mérite amplement.
(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, du Mouvement républicain et citoyen, communiste et "Les Verts").
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de vœu déposée par le groupe "Les Verts", en espérant qu'il sera soutenu unanimement.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de vœu est adoptée. (2004, V. 126).

Retour au début de la page