3 - Condoléances

PrécédentSuivant

M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec beaucoup de tristesse et d'émotion le décès survenu le dimanche 24 mars de M. Claude QUIN, ancien conseiller de Paris.
(Les Conseillers se lèvent).
Docteur ès-sciences économiques, professeur associé à l'Université Paris IX, inspecteur général de l'équipement, Claude QUIN adhère en 1955 au Parti communiste au sein duquel, pendant de longues années, il sera membre de la section économique ainsi que le rédacteur en chef de la revue économique et politique.
Elu conseiller de Paris en 1977, il siège à la 1ère Commission des finances et des affaires économiques, à la commission des Halles ainsi qu'au groupe de travail sur la planification et au Conseil d'administration de la société d'économie mixte de restauration du Marais.
En 1981, Claude QUIN renonce à son mandat municipal pour devenir président de la R.A.T.P. A la tête de cette entreprise publique, de 1981 à 1986, il mène une vaste action de modernisation et de démocratisation.
Très attaché à réhumaniser le métro en plaçant des gens à l'intérieur des rames, son nom demeurera associé à une réforme ô combien symbolique : la suppression de la première classe dans le métro aux heures de pointe.
Claude QUIN était l'auteur, entre autres, du livre "Idées neuves pour société en crise".
En mon nom et au nom du Conseil de Paris, j'exprime à sa veuve, à ses proches, à sa famille, à ses amis, les condoléances très attristées de notre Assemblée.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).
Mes chers collègues, en rentrant dans l'hémicycle j'ai appris le décès, cette nuit, de notre ancien collègue Alain HUBERT. Nous lui rendrons hommage lors de la prochaine séance. Je souhaiterais, parce qu'Alain HUBERT a siégé avec nous jusqu'aux dernières élections municipales, que dès ce matin, et en attendant l'hommage que nous lui rendrons à la prochaine séance, nous observions en sa mémoire une minute de silence.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).
Retour au début de la page