Nuit blanche 2005 - samedi 1er octobre 2005
Envoyer à un ami Imprimer

Les chemins du Paradis

Parcours 18e : des Abbesses à la Petite Ceinture.

Programmation : Kitty Hartl, assistée de Luc Donnard.

Ce parcours s’écarte de la traditionnelle promenade montmartroise.
Tout au long du parcours, en résonance avec les architectures existantes, des ambiances sonores, des illustrations, des animations et des installations lumineuses plongent les spectateurs dans une ambiance cinématographique empreinte de mysticisme, de mythologie et de sacré. Des visions étranges se succèdent révélant ainsi une autre image du Paris nocturne.

Toutes les installations des parcours officiels fonctionnent de 19h à 7h du matin.

 


Nakion

 

  1. Eglise Saint - Jean de Montmartre
    19-21 rue des Abbesses, 75018 - M° Abesses
  2. Basilique du Sacré Cœur
    Terre plein central boulevard de Belleville, 75011
  3. Des marches du Sacré Cœur à la Petite Ceinture en passant par la Mairie du 18e
    Rue Muller - rue Ramey - Mairie du 18e - rue du Poteau 75018
  4. Petite Ceinture
    De la Porte de Montmartre à la Porte de Clignancourt, 75018
    Début au coin de la rue Belliard et la rue du Poteau
    de la rue, 75010 - M° Pte de St Ouen, Pte de Cignancourt
  5. Place du Tertre
    Entre la terrasse de l’Observatoire de Paris 75014 et la butte Montmartre 75018

Pour bouger pendant la nuit de 0h30 à 5h30

Lien vers la carte du Noctilien Ligne de BUS : réseau de transport spécifique
N01 N02 N11 N12 N13 N14 N15 N16 N21 N22 N22 N24 N31 N32 N33 N34 N35 N41 N42 N43 N44 N51 N52 N53 N61 N62 N63 N120 N121 N130 N131 N132 N140 N150 N151
- Ligne 14 métro Saint Lazare - Bibbliothèque François Mitterand : ouverte toute la nuit
- Navette Bus Nuit Blanche entre les parcours "Nouvelles vagues" et "Drôles d'endroits"
Batobus de 20h à 4h30

Eglise Saint - Jean de Montmartre

Point médiationArtiste : Gonzales / Ninja Pleasure

Performance : Organism

Gonzales est musicien, compositeur et interprète. D'origine canadienne, il vit et travaille à Paris. Son cinquième album « Solo piano », en hommage au compositeur Erik Satie, lui a inspiré le projet « Organism ».
Ninja Pleasure est artiste graphique et vidéaste, elle travaille à Berlin.
« Organism » est une installation visuelle et sonore. Toute la nuit Gonzales joue ses compositions et improvise sur l’orgue de l’Eglise. Chaque sonorité de cet orgue déclenche une lumière colorée, grâce à un système conçu par Ninja Pleasure.

Gonzales / Ninja Pleasure -  Photo : Gonzales / Ninja Pleasure
Gonzales / Ninja Pleasure
Photo : Gonzales / Ninja Pleasure
Haut de page

Square Louise Michel


Installation scénographique / L’Expérience Senseo® " Vision Multicolore"
Volume – Matières - Lumière

En contrebas du Sacré Cœur, dans ses jardins, une installation scénographique offre aux noctambules une vision unique et spectaculaire de Paris : une vision multicolore.Cette installation se veut le belvédère le plus étonnant de Nuit Blanche 2005.
Composée de films colorés verticaux, montant à plus de quatre mètre de haut, cette installation permettra aux noctambules, selon leurs inspirations, et leurs envies, de découvrir Paris de manière inédite. Chacun sera libre de choisir son point de vue, permettant à tous de vivre son expérience propre, de la ville, de la nuit…
Cette vision multicolore sera d’autant plus exceptionnelle qu’elle permettra au public de contempler en bleu, vert ou encore orangé…les faisceaux lumineux réalisés grâce au partenariat de Senseo, qui, le temps d’une nuit, architectureront le ciel de Paris.
Dès lors, l’Expérience Senseo « Vision Multicolore » se vit comme une tentation visuelle, mais également olfactive, gustative avec une dégustation de café pour tous. Un café à la main, la ville à portée, comme une invitation au voyage, et le sentiment de vivre un moment exceptionnel.

Les faisceaux lumineux, sur une idée de Frédéric Temps, ont été réalisés grâce au partenariat de Senseo.

 

L’expérience SenseoÒ
Installation scénographique
L’ Expérience Senseo®
" Vision Multicolore"

Haut de page

Basilique Sacré Cœur

Point médiationArtiste : Rhys Chatham

Performance : A Crimson Grail Moves Too Fast to See

Rhys Chatham, compositeur, est né à New-York en 1952. Il vit et travaille en France. Figure importante de la scène underground new-yorkaise dans les années 70/80, Rhys Chatham insuffle une énergie nouvelle dans la musique contemporaine post-minimaliste par l'utilisation d'instruments jusque-là "réservés" au rock : guitare électrique, basse, batterie.
Un concert en 2 temps qui rassemble 300 guitaristes électriques bénévoles.
- De 19h à 0h : à l’extérieur du Sacré Cœur, Rhys Chatham fait rejouer des versions de son œuvre An Angel Moves Too Fast to See pour 100 guitares.
- De 0h à 7h : à l’intérieur du Sacré Cœur, une nouvelle composition pour 300 guitares est jouée en alternance avec la prière perpétuelle. A 2h et à 6h les 200 guitares deviennent 300 guitares.
Les musiciens qui accompagnent Rhys Chatham : Ernie Brooks (basse), Jonathan Kane (batterie), Chefs de section (guitares) : Jean-François Pauvros, Kent Condon, Dominique Pichon, Frédéric Schadoroff.

Avec le soutien de l’Evêché de Paris, de Dean Markley et de la SACEM.
Remerciements : CIR, Studio Campus – association Terrain d’entente, l’école Atla, les MJC en Ile de France Fédération régionale.

 

Rhys Chatham - Photo : Karin Gabou
Rhys Chatham
Photo : Karin Gabou
Haut de page

Des marches du Sacré Cœur à la Petite Ceinture

Point médiationArtistes : Nakion / Didier Poiraud

Installation / projections: Œdipe roi revisité

Didier Poiraud est réalisateur et illustrateur. Il est issu de la culture de la bande dessinée, de la science-fiction, et de la culture rock. Il a réalisé le film "Atomik Circus" avec son frère Thierry.
Nakion est artiste plasticienne et DJ coréenne. Ses dessins sont empreints de l'urgence et de l'énergie de la culture urbaine underground de Séoul.
Des illustrations animées, projetées sur les façades, présentent treize tableaux de la vie d’Œdipe revisitée par les deux dessinateurs. Né dans un royaume duquel il est chassé, Œdipe, victime d’une prédiction malheureuse, tue son père et épouse sa mère.
Le parcours est ponctué par des installations lumineuses créées par Aquabassimo.

Cette installation a reçu le soutien de VIACOM

Didier Poiraud - Photo :  Didier Poiraud
Didier Poiraud
Photo : Didier Poiraud
Haut de page

Petite Ceinture

Point médiationSens uniqueArtiste : Thierry Poiraud

Installation : Œdipe roi (suite) - Dernier train pour les limbes

Thierry Poiraud est réalisateur de cinéma et de publicité. Il vit à Paris. Il a réalisé "Atomik Circus".

Suite au parcours créé par Nakion et Didier Poiraud, la Petite Ceinture devient le théâtre des scènes finales d’Oedipe. Dans une ambiance mystérieuse de forêt pétrifiée et de sorcellerie, le spectateur est un enquêteur à la recherche d'Oedipe. Cette voie de chemin de fer désaffectée, à découvrir exceptionnellement lors de Nuit Blanche, est transformée en décor de cinéma où l'on retrouve aussi bien la maison de Tirésias que l'antre du Sphinx. Là, grâce à divers éléments, le public reconstitue l'histoire du héros.

Conception décor : Armelle Demange.

Attention sol irrégulier, il est conseillé de porter des chaussures de marche.

Remerciements : Réseau Ferré de France, l’Association des Amis des jardins du ruisseau.

 

Thierry Poiraud - Photo : Thierry Poiraud
Thierry Poiraud
Photo : Thierry Poiraud

 

Haut de page

Place du Tertre

‘‘C’’ à Paris

Vitesse de la lumière : histoires et expériences

 

Dans le cadre de l’année mondiale de la physique, l’Observatoire de Paris et l’Université Pierre et Marie Curie reproduisent l’expérience de la mesure de la vitesse de la lumière mise au point par Hippolyte Fizeau, en 1849. Un faisceau laser suit le tracé du méridien de Paris. Illuminant le ciel, il sert à calculer le temps que met la lumière à faire l’aller-retour. A Montmartre, des panneaux explicatifs permettent de comprendre le dispositif. Une exposition sur l’histoire de la connaissance de la lumière est actuellement présentée à l’Observatoire de Paris (61, ave de l’Observatoire 75014).
(Renseignements sur www.obspm.fr, rubrique
« communication »)

 


‘C’’ à Paris
Photo : G.Servajean
Haut de page

Les chemins du paradis

Depuis la création de Nuit Blanche en 2002 et indépendamment de sa direction artistique, des initiatives autonomes ont été prises, des projets ont vu le jour que nous indiquons ci-après, car ils participent aussi de l’esprit de Nuit Blanche. Cette année, une cinquantaine de structures, musées, centres culturels, galeries et lieux alternatifs apportent leur énergie à la manifestation.

18ème arrondissement

Halle Saint Pierre

2 rue Ronsard
M° Anvers, Abbesses www.hallesaintpierre.org


Photo : R.Doisneau
Régis Campo
Saxophone(s), suite pour sonneries, fanfares et soleils noirs antarctiques

Une centaine de saxophones se joignent au jeu de Claude Delangle et aux 12 solistes du
Grand Ensemble de Saxophones du CNSM, sous la direction de Kanako Abe, pour investir le paradis de cette cathédrale de fer qu’est la Halle Saint Pierre.

Aux commandes de cette nuit du saxophone, Régis Campo, compositeur à l’esthétique solaire, a écrit des « Sonneries-fanfares pour l’homme du commun », qu’il entremêle de pièces noires étranges, aux couleurs latines, signées Sciarrino,Piazzolla ou Pixinguihna, mais aussi Pärt et Tallis.

En partenariat avec Sax Evènement, avec le soutien d’Henri Selmer et de Vandoren .
Mme Abe est habillée par Joël Joël Andrianomearisoa.

La Goutte d’Or

Accessibilité pour les personnes en fauteuil en autonomiePoint de départ au Cargo
21/21 rue, Cavé
M° Barbès Rochechouart, Château Rouge, Chapelle
www.sound-drop.org


Sound Drop

Sound Drop

Travelling sonore à la goutte d’or
L’ « audiowalk » est le fruit des explorations réalisées par une équipe de radio-artistes.

Chaque capsule sonore recueillie a été cartographiée et archivée sur le site internet du projet. L’œuvre, conçue comme une dérive poétique, est une suite de séquences sonores, imaginées à partir de ces fragments originaux, par une équipe de compositeurs-invités (Joachim Montessuis, François-Eudes Chanfrault, Zoe Irvine, Aki Onda, Goran Vejvoda, Dinahbird, Jean-Philippe Renoult, Jean-Philippe Roux, Thierry Bernard, Serge Le Squer, la CIA d’Apo 33…).

La bande son est distillée par un baladeur, le film commence au cœur de la Goutte d’Or, aux abords de la galerie Cargo 21.
Durée : 30’ à 45’
Conception : M. U et Jean-Philippe Renoult

Partenaires : Mairie de Paris, Caisse des Dépôts et Consignations, DRAC Ile de France, Mairie du 18e arrondissement, Sycomore, Le Fresnoy-Studio National des Arts contemporains, Galerie Cargo 21, Lavoir Moderne Parisien, Maison du Geste et de l’Image, Point Ephémère, Radio Campus Paris 93.9 FM.

Noved Land

Accessibilité pour les personnes en fauteuil en autonomie1 rue Poulet
M° Château Rouge

Rêves en rue –Théâtre de vitrine
Une performance de Rosario Caltabiano et Marcello Scuderi, musique de Paolo Rizzotti. Le public de la rue découvre, à travers la vitrine de la boutique, une famille endormie et leurs rêves.
Avec le partenariat des voyages Wasteels et de Virgin

Jardin du Musée de Montmartre

Hôtel Demarne
12 rue Cortot
M° Lamarck-Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Funiculaire

Jardins de paradis
Ursula Palla et Mireille Gros, artistes suisses, investissent le jardin du musée avec des installations et des projections vidéo monumentales sur le thème du paradis.

Le Divan du Monde

75 rue des Martyrs
M° Anvers, Pigalle, Abbesses
De 18 h à 4 h du matin
www.films-videoart.com

Brigades des images
Diffusion de films et de vidéos d’artistes du monde entier. Des programmations d’une quarantaine de minutes se succèdent, conçues par sept commissaires indépendants. Kamilla Lazart (Moscou), Lynn Loo (Londres), Matthias Mayer (Berlin), Laurent Quénéhen (Paris), Martina Russo (Milan), Gloria Safont-Tria (Barcelone), Mandra Wabäck (Amsterdam). Les projections seront suivies de sets de vj’s.
Sur une proposition de Laurent Quénéhen - Brigade des Images - Jeune Création 2005.

Piscine des Amiraux

Piscine des Amiraux
6, rue Hermann La Chapelle
M°Simplon, Marcadet-Poissonniers ou Porte de Clignancourt
www.piscine-nocturne.com

Immersion High Tech à la Piscine des Amiraux

Dans le cadre de l'Année Mondiale de la Physique, Louis Demerliac explore les possibilités des nouvelles technologies : une expérience déroutante dans la piscine signée Henri Sauvage.

 

Paris.fr